dimanche 30 mars 2008

Pancakes pour les jours de vaches maigres...

Aujourd'hui, comme tout le monde le sait, l'on passe à l'heure d'été.
Autant je détestais ça du temps où je pouvais me prélasser dans mon lit, autant désormais j'apprécie au plus haut point ce passage. C'est ainsi que ce matin, j'ai eu l'extrème satisfaction de pouvoir dire que je m'étais réveillée (ou plutôt que j'ai été sommée de m'arrêter de dormir car fiston premier né me vomissait abondamment dessus... Beurkkkk) à 6 heures et non 5 heures du matin. Psychologiquement, cela revêt une grande importance.

Ainsi, cela peut paraitre surfait, mais il est important pour moi de me lever après 6 heures. De même, avoir un enfant dans mon lit qui donne des coups de pieds avant 5 heures me parait abominable... Après ces caps fatidiques mon cerveau accepte le fait beaucoup plus facilement et mon humeur ne s'en ressent pas durant toute la journée...

Donc je dis, vive le changement d'heure! (rien de tel pour me mettre de bon poil quand rien ne va!)



Voici une petite recette de Lisette Fleury, issue du Volume 3 de "Qu'est-ce qu'on mange???" fameux livre du Cercle des Fermières Québécoises.
Cette recette est

Les Pancakes, j'adore. J'ai testé quelques recettes, mais sans être réellement convaincue.
Celle ci est idéale pour recyclée tous vos restes de pain, croutons en tout genre voir même brioches cramées, chouquettes durcies (tout, j'y mets tout)...
La première fois que j'ai testé ceux ci s'était à l'auberge de mon papounet chéri. Ma tatie cherchait à rentabiliser le pain rassi et a tenté cette recette. Une merveille!



Petites crêpes au pain de Saint Félicien

Ingrédients:

. 1 litre de pain rassi coupé en petits carrés
(alors moi j'y mets un peu n'importe quoi comme précisé plus haut)
. 625 ml de lait (j'y ai testé toute sorte de lait, noisette, soja, quinoa, vache)
. 1 oeuf
. 1 tasse de farine (ou 250 cl)
. 1/2 cuillère à thé de vanille
. 1 cuillère à café de levure chimique

Après c'est très simple.
On met le pain dans une terrine avec le lait. On laisse reposer au moins 5 minutes le temps de bien imbiber le tout.
Puis, à l'aide d'un fouet on mélange bien (moi, j'utilise le mixeur plongeur, c'est enfantin).
On rajoute l'œuf battu, la vanille, puis la farine et la levure chimique.
Bien mélanger jusqu'à consistance lisse, et c'est prêt.

Personnellement j'utilise de suite car y'a des morfalous à la maison, mais on peut attendre.
On met dans une poele bien chaude et on retourne quand les petits trous se forment (ça c'est le travail du fiston que de surveiller quand il y en a plein).




On refait cuire de l'autre côté.
C'est prêt!


Alors je dois dire que j'ai fait des tonnes d'essais, et voici mes conclusions:

Le lait de quinoa, c'est (mais c'est très personnel) parfaitement ignoble, immonde, infâme... Un goût de févette qui ne se marie pas du tout avec le nutella ou le sirop d'érable.
Le lait de noisette est très cher pour un résultat décevant (le goût ne passe pas le cap de la cuisson) donc aucun intérêt notoire.
Le lait de soja est bon (en fait, c'est là que je l'ai écoulé, je l'avais acheté pour la gastro de fistoutounet mais il était hors de question pour lui de boire ce lait de soja "dégoûtant". En effet, "Le lait de vache c'est meilleur". Je ne m'étendrai donc pas sur la question, car à vrai dire, je partage son opinion).
Et enfin, le lait de vache qui est pas mal du tout.

En bref, c'est une recette ultra simple qui permet d'écouler toutes les brioches ratées, baguettes rassies etc.
Un classique chez nous.

1 commentaire:

Mavielle a dit…

Je suis pareille que Toi-Jeune, je me lamente sur cette heure perdue! d'ailleurs, elle est passée où, hein? c'est sarko qui l'a vendu aux anglais ou quoi? "Magnifical", c'est ça ;o)... Bon, mais tes pancakes je les aime, on ne dirait même pas qu'ils sont faits avec du pain dur, c'est franchement la classe...